• Le MONDE d'ALBERT KAHN

     

     albert kahn

    Albert Kahn est avant tout l'homme d'une idée folle :

    constituer des archives photographiques à l'échelle de la planète, faire l'abécédaire de tous les pays du globe, une ambition démesurée qu'il développe dès 1908.

    Il financera pendant 20 ans des expéditions de photographes et cameramen qui vont tourner des scènes de la vie quotidienne.

    Précurseur, il a cette intuition formidable que le monde est en train de changer, et qu'il faut en garder la trace.

    Ce film montre les merveilles de la plus belle collection d'autochromes du monde.

    Il témoigne d'une petite société d'hommes et de femmes encore admirative devant la volonté d'Albert Kahn à œuvrer pour la paix universelle et une mémoire de la planète.

     

    Aujourd'hui, le musée Albert Kahn demeure plus que jamais un fabuleux jardin d’images, que je vous engage à visiter.

    Plus de 72.000 photographies couleur prises sur autochromes Lumière et quelques 180.000 mètresde film, des centaines de lettres, carnets de notes et témoignages décrivant des voyagesextraordinaires à travers des pays exotiques aux quatre coins du globe.Un inestimable trésor conservé dans les archives du musée Albert - Kahn à Boulogne-Billancourt, qui constitue la plus importante collection au monde d’autochromes,le premier procédé de photographies couleur.

     

    Entre 1908 et 1931, le banquier Albert Kahn, millionnaire et philanthrope, envoie à travers le monde des photographes etdes opérateurs cinéma chargés de constituer les « Archives de la Planète ».

     

    Ces photographes qui parcourent plus de 50 pays, de l’Europe à l’Asie en passant parle Moyen-Orient et l’Amérique du nord sont les témoins des événements marquants de l’époque, mais aussi des détails infimes qui font le quotidien des gens ordinaires. Ils fixent sur la pellicule les paysages et les modes de vie d’un monde qui va disparaître.

     

    Arte a consacré en 2010 neuf émissions de 43 minutes à cette fabuleuse collection, qu’il est possible de télécharger pour un prix très modique !

     

    Plus de 72.000 photographies couleur prises sur autochromes Lumière et quelques 180.000 mètresde film, des centaines de lettres, carnets de notes et témoignages décrivant des voyagesextraordinaires à travers des pays exotiques aux quatre coins du globe.

     

    Un inestimable trésor conservé dans les archives du musée Albert - Kahn à Boulogne-Billancourt, qui constitue la plus importante collection au monde d’autochromes,le premier procédé de photographies couleur.

     

    Entre 1908 et 1931, le banquier Albert Kahn, millionnaire et philanthrope, envoie à travers le monde des photographes etdes opérateurs cinéma chargés de constituer

    les « Archives de la Planète ».

     

    Ces photographes qui parcourent plus de 50 pays, de l’Europe à l’Asie en passant parle Moyen-Orient et l’Amérique du nord sont les témoins des événements marquants de l’époque, mais aussi des détails infimes qui font le quotidien des gens ordinaires. 

     

    Ils fixent sur la pellicule les paysages et les modes de vie d’un monde qui va disparaître.Arte a consacré en 2010 neuf émissions de 43 minutes à cette fabuleuse collection,

     

    http://www.artevod.com/monde_albert_kahn_collection

     

    Un siècle plus tard,

     

    « Le monde d’Albert Kahn » permet aux téléspectateurs de découvrir ce fabuleux fonds d’archives, véritable mémoire de l’humanité"Des images d’une beauté exceptionnelle aux couleurs remarquablement préservées" selon Arte. (réalisation BBC)

     

    1 - Une vision du monde.

     

    Ce premier volet revient sur le parcours d’Albert Kahn, les origines du projet et les procédés photographiques de l’époque.

     

    Puis nous suivons les voyages en Angleterre et en Irlande de 1913.

     

    2 - Hommes du monde.

     

    En 1908, Albert Kahn et son chauffeur photographe Alfred Dutertre s’embarquent pour le plus ambitieux des premiers voyages : un périple qui les conduit aux Etats-Unis, au Japon et en Chine.

     

    3 - La fin d'une Europe.

     

    En 1910, le photographe Auguste Léon visite la Scandinavie, puis l’Italie et les Balkans, qui seront quelques mois plus tard le théâtre de guerres ayant contribué au déclenchement de la Première guerre mondiale.

     

    4 - Les soldats. 

     

    Entre 1914 et 1918, Kahn dépêche sur les champs de bataille de Verdun plusieurs photographes qui rendent compte de la violence des combats et des méthodeschirurgicales expéditives et expérimentales en vigueur. 

     

                                                   albert kahn

     

    5 - Les civils. 

    Ce film témoigne de l’endurance et de l’héroïsme dont font preuve pendant le conflit les 39 millions de Françaises et Français habitant les villes et les villages bordant la ligne de front.

     

    6 - L'Europe après-guerre

     

    Après la signature de l’armistice en 1918, les caméras saisissent sur le vif les scènes de liesse parisienne, puis le retour progressif à la vie normale.

     

    7 - Moyen-Orient, la naissance des nations. 

     

    A la fin de la guerre, l’Empire ottoman est démantelé et dépouillé de sa puissance. De nouvelles nations voient le jour.

     

    Les caméras de Kahn sont présentes et assistent aux violences qui accompagnent ces grands bouleversements.

     

    8 - Extrême Orient, à la découverte des Empires.

     

    Entre 1914 et 1928, Kahn envoie ses plus talentueux photographes dans plusieurs pays d’Extrême-Orient :

     

    Cambodge, Vietnam, Japon et Inde.  

                                               albert kahn    albert kahn

     

    9 -La fin d'un monde

    La série s’achève sur la fin tragique d’Albert Khan :

    après avoir été l’un des hommes les plus riches d’Europe, il meurt ruiné en 1940.

     

     

    La tour Eiffel et le Trocadéro par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa tour Eiffel et le Trocadéro par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-Seine

     

    Ces photos de Paris en couleur au début des années 1900 proviennent du Musée Albert Kahn.

    Après avoir créé à partir de 1898 plusieurs fondations destinées à aider les gens à voyager et à découvrir le monde à l’aide de lieux d’échanges, de bulletins d’informations et de conférences, Albert Kahn envoie des opérateurs formés à la photographie couleur à travers le monde pour réaliser un fond photographique qui comprendra au final plus de 60 pays et 72 000 plaques autochromes.

    Ces photos prises à Paris font partie de cet effort unique au monde.

    Certaines de ces photographies sont visibles sur le site internet du Musée Albert Kahn ainsi qu’au musée à Boulogne-Billancourt.

    Statues de Lille et de Strasbourg, place de la Concorde ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineStatues de Lille et de Strasbourg, place de la Concorde ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue de Viarmes par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue de Viarmes par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineUne famille, rue du Pot-de-Fer par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineUne famille, rue du Pot-de-Fer par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineL'angle de la rue Lhomond et du pot de fer par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineL’angle de la rue Lhomond et du pot de fer par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue Beaubourg, avec sur la gauche la rue de Venise et la rue des Etuves-Saint-Martin par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue Beaubourg, avec sur la gauche la rue de Venise et la rue des Etuves-Saint-Martin par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineAngle du boulevard Beaumarchais et de la rue du pas-de-la-mule par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineAngle du boulevard Beaumarchais et de la rue du pas-de-la-mule par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeinePlace Jussieu, angle des rues Linné et des Boulangers par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeinePlace Jussieu, angle des rues Linné et des Boulangers par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue du Haut-Pavé à l'angle de la rue de la Bûcherie par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue du Haut-Pavé à l’angle de la rue de la Bûcherie par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn– Département des Hauts-de-SeineLa rue Saint-Honoré, à l'angle de la rue de la Sourdière par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue Saint-Honoré, à l’angle de la rue de la Sourdière par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue de Bièvre par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue de Bièvre par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue des Martyrs en direction de l'église Notre-Dame-de-Lorette, avec à gauche la rue de la Tour d'Auvergne par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue des Martyrs en direction de l’église Notre-Dame-de-Lorette, avec à gauche la rue de la Tour d’Auvergne par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLes fortifications par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLes fortifications par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue d'Aboukir, vue depuis la place du Caire par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue d’Aboukir, vue depuis la place du Caire par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe faubourg et la porte Saint-Denis par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe faubourg et la porte Saint-Denis par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineL'angle des rues Saint-Jacques, Galande et Saint-Julien-le-Pauvre par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineL’angle des rues Saint-Jacques, Galande et Saint-Julien-le-Pauvre par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe boulevard Raspail et la rue du Montparnasse vus de la rue Notre-Dame-des-Champs par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe boulevard Raspail et la rue du Montparnasse vus de la rue Notre-Dame-des-Champs par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-Seine25 rue des Boulangers par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-Seine25 rue des Boulangers par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineL'angle de la rue du Bac et du boulevard St-Germain par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineL’angle de la rue du Bac et du boulevard St-Germain par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn– Département des Hauts-de-SeineLa rue de Seine, au niveau du numéro 12 par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue de Seine, au niveau du numéro 12 par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-Seine89 rue de Seine par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-Seine89 rue de Seine par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineRue de la Huchette et rue Xavier-Privas par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineRue de la Huchette et rue Xavier-Privas par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis (Ve arr.) par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis (Ve arr.) par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa réception des maréchaux de France à l'hôtel de ville pour les fêtes de la Victoire des 13 et 14 juillet 1919 par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa réception des maréchaux de France à l’hôtel de ville pour les fêtes de la Victoire des 13 et 14 juillet 1919 par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue de la Paix décorée pour les fêtes de la Victoire par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue de la Paix décorée pour les fêtes de la Victoire par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineCanons pris aux Allemands exposés place de la Concorde, Statue de Lille et bureau de souscription par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineCanons pris aux Allemands exposés place de la Concorde, Statue de Lille et bureau de souscription par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-Seine Jardins potagers, quai d'Auteuil (actuel quai Louis-Blériot), en face le pont de Grenelle et la statue de la Liberté par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineJardins potagers, quai d’Auteuil (actuel quai Louis-Blériot), en face le pont de Grenelle et la statue de la Liberté par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineUne marchande de fleurs, en face du 53 rue Cambon par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineUne marchande de fleurs, en face du 53 rue Cambon par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe Cinéma Pathé-Gobelins ou Palais des Gobelins par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe Cinéma Pathé-Gobelins ou Palais des Gobelins par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe Grand Cinema Plaisir au 95 rue de la Roquette par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe Grand Cinema Plaisir au 95 rue de la Roquette par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineDes marchandes d'oranges, rue Basfroi par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineDes marchandes d’oranges, rue Basfroi par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis ( Xe arr.) par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis ( Xe arr.) par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLes numéros 8 et 10 de la rue du Montparnasse par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLes numéros 8 et 10 de la rue du Montparnasse par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis (IIe arr.) par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis (IIe arr.) par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis (IVe arr.) par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis (IVe arr.) par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineAngle des rues Puget, Lepic et du boulevard de Clichy par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineAngle des rues Puget, Lepic et du boulevard de Clichy par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineUn parisien endormi sur le quai des Célestins ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineUn parisien endormi sur le quai des Célestins ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe quai du Louvre (actuel quai François-Mitterand) et l'île de la Cité, en face le quai de Conti et l'Institut de France par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe quai du Louvre (actuel quai François-Mitterand) et l’île de la Cité, en face le quai de Conti et l’Institut de France par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineDes soldats lisant des affiches à la porte de Saint-Cloud, à l'occasion du 1er mai par Frédéric Gadmer ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineDes soldats lisant des affiches à la porte de Saint-Cloud, à l’occasion du 1er mai par Frédéric Gadmer ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis (XVIe arr.) par Frédéric Gadmer ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis (XVIe arr.) par Frédéric Gadmer ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe port d'Austerlitz par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe port d’Austerlitz par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis (IVe arr.) par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis (IVe arr.) par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLe quai d'Orsay au niveau de la gare d'Orsay par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLe quai d’Orsay au niveau de la gare d’Orsay par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineVieille enseigne à l'angle des rues des Nonnains-d'Hyères et de l'Hôtel-de-Ville, actuelle place du Bataillon-français-de-l'ONU-en-Corée par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineVieille enseigne à l’angle des rues des Nonnains-d’Hyères et de l’Hôtel-de-Ville, actuelle place du Bataillon-français-de-l’ONU-en-Corée par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineParis (IVe arr.) par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineParis (IVe arr.) par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue du Haut-Pavé au carrefour des rues de la Bûcherie à droite, des Grands-Degrés à gauche et Frédéric-Sauton en face, en direction du Panthéon par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue du Haut-Pavé au carrefour des rues de la Bûcherie à droite, des Grands-Degrés à gauche et Frédéric-Sauton en face, en direction du Panthéon par Auguste Léon ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineDéfilé des délégations étrangères sur le pont du Double pour les obsèques du maréchal Foch, vue prise en direction du quai de Montebello par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineDéfilé des délégations étrangères sur le pont du Double pour les obsèques du maréchal Foch, vue prise en direction du quai de Montebello par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineDémolition des fortifications et reconstruction d'immeubles (HBM), porte d'Orléans par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineDémolition des fortifications et reconstruction d’immeubles (HBM), porte d’Orléans par Stéphane Passet ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue de Rivoli longeant l'hôtel de ville par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue de Rivoli longeant l’hôtel de ville par Georges Chevalier ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineLa rue de Rivoli longeant l'hôtel de ville ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineLa rue de Rivoli longeant l’hôtel de ville ©Musée Albert-Kahn – Département des Hauts-de-SeineStatues de Lille et de Strasbourg, place de la Concorde ©Musée Albert-Kahn - Département des Hauts-de-SeineStatues de Lille et de Strasbourg, place de la Concorde ©Musée Albert-Kahn 

    – Département des Hauts-de-Seine

    I

    « DAGUERROTYPES - MAITRES et SERVITEURS »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,