•  

    Loretta Young.........

     
     
     
     

    Loretta Young est une actrice américaine née le 6 janvier 1913 à Salt Lake City, Utah, États-Unis, et décédée le 12 août 2000.

    Elle est la sœur des actrices Polly Ann Young et Sally Blane

      
     
     
     
    Enfance :

    Loretta est née Gretchen Young à Salt Lake City dans l'Utah.

      

    À sa confirmation, elle prendra le nom de Michaela. Elle et sa famille déménagent vers Hollywood alors qu'elle n'a que trois ans. Loretta et ses deux sœurs, Polly Ann Young et Elizabeth Jane Young (nom de scène Sally Blane) travaillent vite comme actrices dont elle est la plus remarquée. Elle joue son premier rôle à 3 ans dans The Primrose Ring. La star du film, Mae Murray, apprécia tellement la petite Gretchen qu'elle voulut l'adopter. Malgré le refus de sa mère, la jeune fille fut autorisée à vivre deux ans avec la star. Sa demi-sœur Georgiana (fille de sa mère et de son beau-père George Belzer) se mariera avec l'acteur Ricardo Montalbán. Elle passe ses années de lycée à la Ramona Convent Secondary School. 

      

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Vie privée - Sa liaison avec Clark Gable :
     

    En 1935, Loretta a une liaison avec Clark Gable, alors un homme marié, sur le tournage de L'Appel de la forêt. L'actrice tombe alors enceinte. Du fait des codes moraux de l'industrie du cinéma et pour éviter les dommages dus au scandale sur leurs deux carrières, les studios passent l'information sous silence. Au retour de longues « vacances » (pendant lesquelles elle accouche de sa fille), Loretta annonce son adoption d'une petite fille. L'enfant grandit sous le nom de Judy Lewis, après avoir pris le nom du deuxième mari de sa mère, le producteur Tom Lewis.

    D'après son autobiographie Uncommon Knowledge, on se moqua de Judy à cause de ses oreilles héritées de son père, Clark Gable. Dans le documentaire Girl 27, elle affirme que sa mère lui faisait porter un bonnet et dit avoir subi une opération à l'âge de 7 ans pour recoller ses grandes oreilles. Elle eut à subir les rumeurs, dont de cruelles remarques de camarades à l'école, tout en sachant secrètement que Clark Gable était son père biologique. Loretta Young encouragea l'acteur à leur rendre visite de temps à autre, pour parler avec Judy, en simple ami de la famille[1]

      

      

    .

     

    S'il faut en croire Nigel Cawthorne, Loretta Young fut un temps la rivale de Joan Crawford auprès de Gable, Spencer Tracy (ce dernier aurait quitté sa femme pour Loretta) et Franchot Tone

     
     
     
     
     
     
     
     
     Carrière :

    Figurant enfant dans Le Cheik et Ris donc paillasse, avec en vedette Rudolph Valentino et Lon Chaney, selon Gérard Legrand elle débute véritablement à 14 ans "dans un rôle travesti qu'elle souffle à l'une de ses trois sœurs aînées" (dans Naughty but nice/Pas sage mais mignonne).

      

    Rivale de la blonde Jean Harlow dans La Blonde platine de Frank Capra (1931), sa beauté brune et lisse la dispose aux compositions exotiques, comme dans L'Honorable Monsieur Wong réalisé par William A. Wellman ; celui-ci la retrouvera notamment pour Héros à vendre et L'Appel de la forêt avec Clark Gable. La jeune actrice travaille aussi à plusieurs reprises pour William Dieterle, mais c'est avec Frank Borzage qu'elle trouve un de ses meilleurs rôles dans Ceux de la zone (1933).

     

      

     

    La star désormais s'illustre dans des productions de prestige, telles que Les Croisades de Cecil B. DeMille, Ramona d'Henry King, Suez d'Allan Dwan. Elle passe de l'aventure à la comédie (L'Amour en première page de Tay Garnett en 1937 par exemple), collectionnant les partenaires les plus brillants : Ronald Colman, Charles Boyer, Cary Grant, Tyrone Power, Don Ameche, David Niven, Henry Fonda, Fredric March, Alan Ladd, Gary Cooper...

    En 1936 Quatre femmes à la recherche du bonheur lui donne pour rivales Janet Gaynor, Constance Bennett et Simone Simon, et dans Suez elle est opposée à Annabella - toutes ces actrices étant sous contrat à la Fox dans les années 30. Cawthorne la place parmi les prétendantes les plus acharnées au rôle de Scarlett O'Hara dans Autant en emporte le vent.

      

      

      

      

      

    Alexander Hall, Frank Lloyd, Busby Berkeley jalonnent sa carrière, et elle figure aussi dans Quatre hommes et une prière de John Ford et Le Criminel d'Orson Welles (1946). Oscarisée pour Ma femme est un grand homme d'H. C. Potter (1947), malgré d'indéniables succès notamment dans le registre fantaisiste, Loretta Young se retire des grands écrans dès 1953.

     
     
     
     
    lorettayoung2.jpg

                                                                Loretta et sa fille adoptive 

     
     
     
     

    Alors en 1953, âgée de 40 ans à peine elle décide d’abandonner le cinéma. Elle ne prend pas pour autant sa retraite et commence à la télévision avec « The Lorretta Young Show », une 2nd et brillante carrière qui durera 8 ans.

    Fervente catholique, elle se consacra à partir de 1962 à des oeuvres de charité.

    Elle s’est mariée à 3 reprises :

    - Grant Garrot du 26 janvier 1936 jusqu’en 1937

    - Tom Lewis du 31 juillet 1940 jusqu’en 1969 où ils eurent 2 enfants et adoptèrent une fille

    - Jean Louis du 10 août 1993 jusqu’à son décès le 17 avril 1997

    En 1961, elle a publié un livre de souvenirs : « The Things I Had To Learn ».

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Récompenses

    Nomination

    lorettayoung3.jpg

    Retrouvez son étoile au Walk of Fame au numéro 6104 sur Hollywod Boulevard

      

      

     

    « Un visage est comme l’extérieur d’une maison, et la plupart des visages, et comme la plupart des maisons, nous donnent une idée de ce que nous pouvons compter pour trouver à l’intérieur »

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique