•  

     

    Joseph NICEPHORE NIEPCE



     

     

    Joseph Niépce, naît le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône en Bourgogne sous le règne de Louis XV.

     

    Son père, Claude Niépce, conseiller du Roi, est avocat à la Cour, receveur des consignations à Chalon-sur-Saône et intendant du Duc de Rohan-Chabot qui le tenait en estime.

    Sa mère, née Claude Barault est la fille d'Antoine Barault, avocat et conseiller du Roi Très aisée et l'une des plus anciennes de Chalon, la famille Niépce possède des propriétés dispersées autour de la ville, procurant à Joseph des revenus élevés.

     

    TOUS droits réservés ( je m'adresse aux journalistes qui piquent sans demander ! et qui inscrivent leurs noms sur leur article !)

    La Maison Niépce vient de faire des recherches et des nouvelles

     

    découvertes dans un grenier voisin … 
    Cette collection d’objets de David Niépce est maintenant exposée à la Maison Nicéphore Niépce.!!

    Qui était David Niépce ?

    Un peu d’histoire… On connaît Nicéphore bien sûr, on connaît également Abel Niépce de Saint Victor, né à Saint-Cyr, gouverneur militaire du Palais du Louvre, ayant suivi les travaux de Nicéphore, puis inventé le premier procédé photo sur verre ( albumine ) mais il y a également David, dont le collège de Sennecey porte le nom.
     

     

     

     

     

     

     

     

    Il adoptera le surnom de Nicéphore lors de la période révolutionnaire selon certains4,

    quand d'autres, expliquent qu'il a choisi « Nicéphore » en 1787, après avoir été renvoyé d'un collège où il supervisait une classe

     

     

     

    NICEPHORE NIEPCE ! FRANCAIS ! est le tout premier PHOTOGRAPHE du MONDE !

    qui a INVENTE la PHOTOGRAPHIE !

    Joseph Nicéphore Niépce et l'invention de la photographie
    L’inventeur français Joseph Nicéphore Niépce a été l’un des pionniers de la photographie. !!!

    Vers 1826, Joseph Nicéphore Niépce parvient à fixer des images de qualité moyenne sur des plaques d'étain recouvertes de bitume de Judée (une sorte de goudron naturel ayant la propriété de durcir à la lumière).

     

    Cette Première "photo" a nécessité une pose de plusieurs heures. 

    Il est resté dans l’histoire comme l'auteur du tout premier cliché.

     

     

     

    Voici la biographie de Niépce et sa contribution à l’invention du procédé photographique.

    Joseph Nicéphore Niépce est né le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône en Bourgogne, dans une famille très aisée. 

    Après des études aux collèges des Oratoriens à Chalon-sur-Saône, Angers et Troyes, le jeune Joseph renonce à la prêtrise et s'engage dans l'armée révolutionnaire en 1792. Il s'installe à Nice et s'y marie avec Agnés Roméro, avec laquelle il a un fils, Isidore, en 1795. 

    A partir de 1798, Joseph et son frère aîné Claude mènent leurs premiers travaux d’inventeurs.

    Ils travaillent à la mise au point d’un nouveau moteur basé sur la dilatation de l’air au cours d’une explosion. 

    En 1807, ils seront les premiers à faire fonctionner un moteur à explosion au moyen d'un système à injection d'essence : le Pyréolophore. 

    En compagnie de son frère Claude, Niépce travaille sur plusieurs projets dont le remplacement de la machine hydraulique de Marly et la culture du pastel pour remplacer l’indigo. 

    C’est à partir de 1816 qu’il travaille à la conception d’un

    procédé de fixation des images, d’abord seul 
    puis en association avec Louis Daguerre. .. qui lui achetera le brevet !!

    A sa mort à Saint-Loup-de-Varennes le 5 juillet 1833, le procédé qu’il a imaginé n’est pas encore techniquement au point et ne permet pas une utilisation commerciale.

     

     

     

     

    L'invention de la photographie

    De 1816 à 1818, Joseph Nicéphore Niépce se lance dans des recherches sur la fixation des images projetées au fond des chambres obscures. 

    Même si ses premières expériences sont des échecs, il poursuit ses travaux et parvient, en 1822, à réaliser une copie de dessin par la seule action de la lumière sur une plaque de verre enduite de bitume de Judée. 

    En 1824 il obtient les premiers ″points de vue à la chambre obscure″ sur des pierres lithographiques, mais le temps de pose nécessaire est de 5 jours ! 

    Niépce fait alors appel à un graveur parisien, Augustin Lemaitre, pour le conseiller et effectuer des tirages sur papier à partir de plaques gravées en cuivre. 
    Des opticiens de Paris, Vincent et Charles Chevalier, lui fournissent toutes sortes d’optiques afin de perfectionner sa chambre obscure. 

    Dans les années suivantes, il améliore son procédé avec des images gravées sur de l’étain (1826) puis des images non gravées sur argent poli obtenues en traitant l’image au bitume par des vapeurs d’iode (1828). 

    En 1829, Niépce s’associe avec Louis Daguerre qui est spécialiste de la chambre obscure, afin d’améliorer la luminosité et la qualité des images. Jusqu’en 1831, les deux hommes travaillent sur toutes sortes de résines sans obtenir de résultats positifs. 

    En 1832, ils obtiennent des images avec un temps de pose de moins de 8 heures en utilisant comme produit photosensible le résidu de la distillation de l’essence de lavande. Ils appellent ce procédé Physautotype. 

    Le 5 juillet 1833, Niépce meurt subitement sans qu’aucune de ses inventions n’aient été reconnues.

    A sa mort, le procédé photographique n’est pas encore techniquement au point pour permettre une utilisation commerciale.

     

    Louis Daguerre apportera les perfectionnements nécessaires (réduction du temps de pose et obtention d’une image définitive) et présentera son invention, le daguerréotype en 1839.

    Biographie de Niepce:

     

      

     

    NICEPHORE NIEPCE (1765-1833) Joseph Nicéphore Niépce,

    né le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône (actuelle Saône-et-Loire)
    est un ingénieur français, considéré comme étant l'inventeur de la photographie, appelée alors « procédé héliographique ».

     

    Il est aussi l'auteur de la plus ancienne prise de vue et du pyréolophore, le premier moteur à combustion interne du monde.

     

     

     

     

    Né sous Louis XV, le 7 mars 1765, à Chalon-sur-Saône, dans la famille d'un avocat à la cour, conseiller du roi, Joseph Nicéphore Niépce était, en tant que cadet de la famille, destiné à la prêtrise. 

    Avec la Révolution française, son aîné et lui deviennent inventeurs, sans autre formation que celle donnée par les oratoriens lors de leur scolarité. 

    Sur la peinture à l'huile qui le décrit à l'approche de la cinquantaine, 

    Nicéphore a plus l'allure d'un notable que d'un savant excentrique ou révolutionnaire. 

    Il s'est pourtant porté volontaire en 1792 pour protéger les frontières de la France, attaquées par la coalition armée européenne. 

    Avec son frère, il décide alors de mettre la fortune familiale au service de la science. 

    Rien de très original : la Révolution a chan­gé le calendrier, unifié les mesures.
     
    Avec ces nouveaux outils et les besoins technologiques de l'industrie naissante, les vocations d'inventeurs se multiplient et sont favorisées par la loi du 17 mai 1791 pro­tégeant les brevets.

     


    "Ceci n'est qu'un essai bien imparfait, mais avec beaucoup de patience et de travail on peut faire de grandes choses." 
    Nicéphore Niépce, inventeur de la photographie

    Nicéphore Niépce, par son invention, a fait voler en éclat non seulement le statut de l’œuvre reproduite, de l’image, mais aussi de l’objet, de l’objet simple, de toutes les réalisations de l’homme. L’héliographie a tout bouleversé et depuis sa réalisation, rien n’a plus été comme avant. 

    L’ordre des choses s’est modifié. Ce qui s’entreprend après 1816 n’est rien d’autre dans l’histoire des représentations que la déposition de la hiérarchie des genres.

     

    L’héliographie a ramené la nature des choses à leur mesure et en même temps les a bouleversés : nouveau statut de l’objet qui s’est vu destitué au profit de la multiplication et de la dissémination. Mais paradoxalement, il n’y aura plus d’objet sans intérêt. Désormais tout ne sera qu’indice, preuve, fiction. L’invention nous a affranchis du réel.

     

     

     

     

    Niepce est considéré comme l'inventeur de la photographie.

      

    Joseph Nicéphore Niepce est né à Chalon-sur-Saône le 7 mars 1765, rue de l'Oratoire.

     

    Sa famille était plutôt aisée, bourgeoise, et était installée dans la région depuis longtemps.

     

    Joseph Niepce ( En latin, nepos signifie neveu ) fit ses études au collège

    de l'Oratoire, se destinant à la prêtrise.

     

    Attiré pas les sciences autant que par les humanités,

     

    il prit en 1787, dans la pure tradition gréco-latine de cette fin de siècle, le prénom de Nicéphore ( qui signifie le porteur de victoire ).

     

    RARISSIME 1840
    Le portrait de Jules Chevrier d'août 1840 
    a été effectué par Isidore Niépce. 

     

    La révolution l'écarte d'un chemin tout tracé, c'est pourquoi il participe aux campagnes de Sardaigne et d'Italie.

     

    Malade, il se réfugie à Nice où il épouse la fille de sa logeuse,

    Agnès Romero, et où le rejoint son frère Claude.

     

    Les deux frères veulent alors devenir inventeur.

     

     

     

     

    Au milieu du XIXe siècle, grâce à sa sensibilité à la lumière,

     

    l’iode d’argent a permis l’invention de la photographie.

     

    Nicéphore Niepce réalisa les premières héliographies en utilisant du chlorure d’argent qui noircissait lentement lorsqu’il était exposé à la lumière.

     

    En incorporant des particules d’argent dans un polymère, ne risquait-on pas de voir celui-ci se noircir avec le temps ?

     

    Certes, ses nouvelles propriétés antibactériennes n’auraient en rien été altérées, 

     

    En 1807, ils inventent le "pyréolophore", moteur à explosion destiné à la propulsion des navires.

    Son combustible est un végétal, le lycopode (le pied de loup), dont la poudre explose a la flamme.

     

    Ils participent au concours lancé pour le remplacement

    de la pompe de Marly qui transportait l'eau de la Seine à Versailles.

     

     

      

    Joseph Nicéphore Niépce, Cardinal d'Amboise, 1826.
     


    .Nicéphore et Claude tentent de répondre aux besoins économiques de la France révolutionnaire. Ils trouvent un moyen d'extraire le sucre à partir de la betterave, cultivent une nouvelle fibre qui peut remplacer le coton. 
     
     
     
     
     
     
    Et en 1807, ils inventent le pyréolophore, un moteur révolutionnaire, qui assure la propulsion d'un bateau en aspirant et recrachant l'eau.
     
     
     
     
     
     
    L'engin est original au regard des machines à vapeur, car il n'utilise plus le charbon comme combustible mais de l'huile de pétrole qui ne laisse aucun résidu dans le moteur.
     
     
    Avant l'huile de pétrole, les deux frères ont essayé avec moins de succès la combustion du bitume de Judée, encore en stock au domaine du Gras, et qui va servir à Nicéphore pour l'invention de la photographie.
     
     
     
     
    Et en 1807, ils inventent le pyréolophore, un moteur révolutionnaire, qui assure la propulsion d'un  

    En 1811, ils font la culture du Pastel pour en extraire l'indigo dont la France manquait par suite du Blocus continental.

     

    Ils fabriquent une draisienne (ancêtre des bicyclettes) dont la particularité était d'avoir un siège réglable.

     

     Sans_titre_2

    • En 1827, Nicéphore Niepce photographia le paysage à partir de sa fenêtre.
    •  

                         

     

     

     les lettres, les écrits de Nicéphore Niépce forment un espace d’où jaillissent et s’organisent les propositions. 


    La pensée semble parfois confuse alors que tout s’unit et se transforme dans ce champ associé que Nicéphore Niépce appelle héliographie. 

    La reconstitution des enchaînements, le mode discontinu de l’expression ne trahit pas l’incohérence du projet mais bien au contraire son enracinement dans la complexité du réel. 

    Le propre de l’invention de la photographie est le mode d’être des énoncés. 

    Les lettres nombreuses détenues au musée, leurs conditions d’émergence, la loi de leur coexistence avec d’autres énoncés, comme le traité sur l’héliographie, élaborent des principes qui posent l’évidence de la photographie.

     

    Nicéphore Niépce est le premier fasciné par ce qu’il entrevoit et réussit.

    Ambivalence de cette littérature qui balance entre l’humilité du faire et la fascination de la magie. Les lettres de Nicéphore Niépce valident, légitiment, mais surtout accordent un sens à l’objet. 

    De lettre en lettre, on suit un processus, avec ses interrogations et ses doutes, un discours qui interroge la pratique. Mais par-dessus tout, les échanges épistolaires manifestent la conviction, la croyance en le bien-fondé de l’invention

     

     

     

    .

    Point de vue pris d'une fenêtre du Gras à Saint-Loup-de-Varennes (1826)

      

    Mais ce qui va passionner ce savant provincial, c'est le désir d'améliorer les procédés lithographiques découverts quelques années plus tôt par le bavarois Senefelder.

     

    Mélangeant différents procédés dont il s'ingénie à la synthèse, il découvrira, le 28 mai 1816, l'écriture par le soleil, l'héliographie:

     

     

    Un Clair de Lune, 1827. 
    Joseph Nicéphore Niépce (1765-1833). 
    Photograph on pewter. The Royal Photographic Society Collection 
    at National Media Museum/
     


     

    il réussit ce jour-là à fixer après huit heures de pose, sur un papier imprégné de chlorure d'argent, une image projetée à l'intérieur d'une chambre noire.

     

    Jusqu'à sa mort, il chercha à améliorer son procédé: découverte des propriétés du bitume de Judée, résultats sur verre et sur métal.

     

    Il créa, après beaucoup de difficultés, la société Niepce-Daguerre qui devait permettre une commercialisation du procédé.

     

    Photogaphiée retravailllée.. formidable cliché de 1826

     

     


    --------a photographie la plus ancienne de la planète. 
    Le cliché date de 1826.

     

    L'image fixée sur une plaque en étain est le paysage vu d'un étage de la maison de son auteur, à Saint-Loup-de-Varennes, près de Chalon-sur-Saône. 

     

     

    Daguerre accapara habilement la gloire de la découverte, et tira fortune du "daguerréotype".

    Le terme de photographie n'apparaît qu'en 1839.

     

    Niepce meurt le 5 Juillet 1833, dans sa ville natale, modeste "rêveur qui s'est pris pour un géomètre", modeste inventeur, qui pourtant a révolutionné notre monde.

     

     

     

    Laboratoire PHOTOGAPHIQUE le PLUS ANCIEN du MONDE ! est celui de JOSEPH NICEPHORE NIEPCE, l'INVENTEUR FRANCAIS de la PHOTOGRAPHIE ! 

     

    / La chambre obscure :

     

    " Lorsque l'image d'objets éclairés pénètre par un petit trou dans un appartement très obscur, et que vous placez un papier blanc à quelque distance du trou, du côté obscur, vous voyez sur le papier tous les objets avec leurs propres formes et couleurs mais à l'envers. Ce phénomène se produit en vertu de l'intersection des rayons. "

     

    La photographie la plus ancienne de la planète. 
    Le cliché date de 1826.

    L'image fixée sur une plaque en étain est le paysage vu d'un étage de la maison de son auteur, à Saint-Loup-de-Varennes, près de Chalon-sur-Saône. 

     

     

    Cette description de la " chambre obscure " a été donnée au 16e siècle par Léonard de Vinci. Ainsi, cet inventeur avait découvert le principe optique de l'appareil photographique, trois siècles avant la première photo.

     

    a dans le courant du 17e siècle. Elle était employée surtout par les dessinateurs, qui calquaient sur un papier l'image projetée à travers le petit trou. Il fallait alors découvrir une substance chimiquement sensible à la lumière, qui remplacerait le papier dessiné en recevant directement l'image et en la fixant définitivement.

     

    Le Français Charles et les Anglais Wedgwood et Davy s'y appliquèrent ; le premier réussit à fixer des silhouettes ; les autres obtinrent des images qui restèrent visibles quelques minutes à peine, et disparurent.

    Fin de la notice écrite par NICEPHORE NIEPCE à Kew, lors de son séjour en Angleterre,

    dans l'espoir de le voir présenté aux milieux savants, publié dans le

    "Photographic News" du 23 mai 1884. 

     

     

    L'utilisation de la chambre obscure se généralise

     

     

     

    une DES PREMIERES PHOTOGRAPHIES ( 24 )

    au monde... de NICEPHORE NIEPCE

     

    - NICEPHORE NIEPCE (1765-1833)

     

    Joseph Nicéphore Niépce, né le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône (actuelle Saône-et-Loire) est un ingénieur français, considéré comme étant l'inventeur de la photographie, appelée alors « procédé héliographique ».

    Il est aussi l'auteur de la plus ancienne prise de vue et du pyréolophore, le premier moteur à combustion interne du monde.

     

    Je réinstalle ce cliché de 1825 !! NICEPHORE NIEPCE 
    essai !!! le tout premier au MONDE !!!

    Nicéphore Niépce (1765-1833) — Bibliothèque nationale de France
    Français : La plus ancienne gravure héliographique connue au monde. Il s'agit de la reproduction d'une gravure flamande du 17e siècle, montrant un homme menant un cheval.

     

    Elle a été obtenue par l'inventeur Français Nicéphore Niépce en 1825, suivant le procédé de l'héliographie. En 2002, la Bibliothèque nationale de France l'a acquise pour 450 000 €, considérant qu'il s'agissait d'un « trésor national ». 

     

     

     

     

    2/ Les inventeurs :


    C'est un Français, Nicéphore Niepce (voir photo ci-contre), qui a inventé la photographie en fixant, pour la première fois et de manière durable, les images.

     

    Il utilisa une plaque de verre, couverte de bitume de Judée, substance insoluble à la lumière. La plus ancienne photographie connue, faite par Niepce, date de 1822 ;

     

    elle représente une table servie dans son jardin ;

    8 heures de pose en plein soleil ont été nécessaires pour l'obtenir.

     

    En 1829, Niepce s'associe avec le peintre Daguerre.

     

     

     

    Ils travaillèrent séparément pendant quatre ans en se communiquant les résultats de leurs recherches.

     

    Mais, en 1833, Niepce décède suite à une attaque, trop tôt hélas, pour jouir du résultat de ses travaux.

     

    Pendant 6 ans, Daguerre continue seul ses recherches.

     

     

     

    Nicéphore Niépce, Le Cardinal d’Amboise, août-octobre 1826, gravure originale vernie pour la réalisation d’une héliographie par contact © musée Nicéphore Niépce

     

     

     

    3/Le créateur de l'appareil à film:


    Pendant les 50 années qui suivirent, la photographie, bien que très répandue, nécessita beaucoup de patience et un matériel assez encombrant. Ce fut un industriel américain, George Eastman, qui se proposa le premier de fabriquer un appareil facile à manier, mettant ainsi la photographie à la portée de tous. Il eut l'idée d'équiper son appareil d'un rouleau muni d'un film sur papier, qui permettait de prendre 100 images successives. Lorsque le rouleau entier avait été utilisé, l'amateur envoyait son appareil à l'usine d'Eastman, près de New York ; là, le film exposé était manipulé en chambre noire et remplacé par un film neuf ; l'appareil rechargé était ensuite réexpédié à son possesseur qui pouvait prendre de nouveau 100 photos.
    Par la suite, Eastman, fabriqua un système d'emballage qui permettait de sortir le rouleau de l'appareil à la lumière du jour ; les amateurs pouvaient donc faire eux-mêmes la manipulation.
    Pour rendre son appareil plus commercial, Eastman chercha un nom publicitaire, facile à retenir et attirant l'attention : il s'inspira alors du bruit que produisait un obturateur : " pop-tac ", et lui donna le nom " kodak ".
    Le succès fut immédiat : n'importe qui pouvait acheter un appareil pour une somme modique et prendre toutes les photos de son choix. La photographie était devenue universelle.

     

    4/ Le Polaroïd :


    Depuis, les appareils se sont beaucoup modernisés et la concurrence est de plus en plus rude.

      

    En effet, les appareils japonais, d'excellente qualités toutefois, sont vendus moins chers que les appareils européens. Les Américains arrivent sur le marché avec un nouveau système, le système Polaroïd :
    Il a exigé 10 ans de travaux par toute une équipe de chimistes américains, ainsi que la somme de 250 millions de dollars pour sa fabrication. Ce nouvel appareil appelé le " X-70 " a été mis au point par le Dr Edwin Land, président de la firme, et ses collaborateurs. Il s'agit d'un appareil révolutionnaire dont la caractéristique essentielle est d'éjecter un cliché aussitôt après la prise de vue, et qui se développe (en couleurs) en moins de 4 minutes, à l'air libre.
     

    Contrairement aux films à développement instantané habituels, le cliché sort " propre " de l'appareil sans qu'il soit besoin de procéder au décollage hasardeux du négatif de l'épreuve définitive. Ainsi, pendant que la première vue se développe, on a la possibilité de prendre d'autres clichés (2 images toutes les 3  )

     

    sources :http://membres.multimania.fr/fa1unn/dossier.html#O

      http://www.niepce.com/pages/page-inv.html

    photos google

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique