• PARIS 1845 - Les moulins de Montmartre

     

     

     

     

     

    Les Moulins de Montmartre vers 1845
    Il n'en reste que 2 aujourd'hui...
    Pour illustrer cette photo, je renvoie à l'excellent article de Paris Unplugged:

     

    http:// www.paris-unplugged.com/ 2012/03/ 1845-les-moulins-de-montmar tre.html

     

     

    Le nom de Montmartre vient de Mont Martyrium en souvenir de Saint Denis. Celui ci après avoir été décapité sur la butte, pris sa tête sous son bras et marcha jusqu'à l'endroit où se trouve aujourd'hui la Basilique de Saint Denis avant de s'écrouler.

     

    La rue des Martyrs non loin porte donc aussi bien son nom.
    A quoi ressemblait Montmartre en 1845 ?
     
    Il s'agissait d'un village indépendant situé au delà du mur des Fermiers Généraux (sur les actuels boulevard intérieurs - voir article), qui marquait la limite du Paris d'alors. Sa population n'excédait pas 15.000 personnes. Séparée en deux par les récentes fortifications de Thiers (voir), la partie correspondant à l'actuel 18e arrondissement n'était pas encore rattachée à la Capitale. Ce sera fait en 1860. La zone située au delà des Fortifs sera incluse à la commune de Saint-Ouen.
     
    PARIS 1845 - Les moulins de Montmartre
      
    Montmartre avant le Sacré Coeur
     
    La commune était célèbre grâce aux nombreux moulins qu'elle abritait sur sa colline. Il y en avait une quinzaine en tout. Neuf étaient tournés vers l'Ouest, deux vers l'Est tandis que l'on en trouvait quatre le long du tracé de l'actuelle rue Norvin. Les moulins occupaient diverses fonctions, dont le concassage de blé, de vendanges, ainsi que de matériaux destinés aux manufactures. Ceux ci seront progressivement détruits à partir des années 1860.
     
    L'actuel "Moulin de la Galette" est issu des restes du "Radet" (1717) qui partageait une guinguette commune avec le "Blute Fin" à compter de 1870. Le Moulin Blute fin, toujours debout, se trouve aujourd'hui dans une propriété privée. On peut le voir en remontant la rue Lepic. Quant au Radet (Photo ci-dessus), sauvé de la démolition en 1915, il sera déplacé à l'angle des rues Girardons et Lepic. Restauré en 1978, il faudra attendre 2001 pour voir à nouveau ses ailes tourner.

    Publié il y a 26th March 2012 par

    http://www.paris-unplugged.com/2012/03/1845-les-moulins-de-montmartre.html#!/2012/03/1845-les-moulins-de-montmartre.html

    _______________
     
    The name Montmartre comes from Mont Martyrium in memory of Saint Denis.After being beheaded on the hill, Saint Denis took his head under his armand walked to where now stands the "Basilica of Saint Denis" before collapsing.What was it like Montmartre in 1845 ? This was an independant village located beyond the wall of Farmers General (of the current interior boulevard - see article), which marked the edge of Paris at that time.The population didn't exceed 15.000 persons. Divided in two by the recent fortifications of Thiers (see), the part corresponding to the current 18th district was not attached to Paris. This will be done in 1860. The area beyond the fortifications will be included in the city of Saint Ouen. The town was famous because it was home to many mills on the hill.
    There were 15 in all. 9 where facing the west, two to the East while four where along the existing Street Norvin. Mills held various positions including the crushing of wheat harvest, as well as materials for manufacturing. They will be gradually destroyed from the 1860's.
     
    The current "Moulin de la Galette" comes from the remains of "Radet" (1717) who shared a common tavern with the "Blute Fin" from 1870. The moulin "Blute Fin", still standing, is now in private ownership. As for the Radet (photo above), saved from demolitoon in 1915, it will be moved to the corner of Girardon and Lepic Street. Restored in 1978, it was not until 2001 to see his wings turn again.

    1845
     
    le Radet et le Blutte fin vers 1845
    Le Moulin de la Galette 1840
     

    1845 Rue Lepic

     

    sources

     

     

     

     sources

    http://www.paris-unplugged.com/#!/

     

     

    « PARIS 1860 - Premiers FILMS en COULEURS... 1902 »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It